vendredi 11 mai 2018

Je vais rester de Lewis Trondheim et Hubert Chevillard

Date de parution : 02/05/2018
Éditeur : Rue de Sèvres
ISBN : 978-2-36981-228-9
EAN : 9782369812289
Format : Album
Présentation : Relié
Nb. de pages : 125 pages
Poids : 0.8 Kg
Dimensions : 21,6 cm × 28,2 cm × 1,6 cm
Prix: 18€

Note: 15/20

Présentation de l'éditeur:


On se construit avec tout ce qu'on rencontre ... Et je vous ai construit un peu ? C’est l’été, Fabienne et Roland arrivent à Palavas pour une semaine de vacances. Il a tout organisé, réservé, payé et noté dans un carnet les moments importants du séjour. Un accident tragique survient alors qu’ils n’ont pas encore déposé leurs bagages à l’appartement... et elle se retrouve seule. Contre toute attente, elle décide de rester sur place et faire ce qui était prévu. Son hébétude et son déni laisseront-t-ils de la place à l’imprévu ?...



Fabienne et Roland arrivent à Palavas les flots pour passer une semaine de vacances en amoureux. Monsieur a tout prévu et ces vacances promettent d'être sympathiques. Seulement à peine arrivés, main dans la main, sur la plage, le vent se lève et un malencontreux incident va faire perdre al tête à Roland.
Fabienne va alors réagir d'une façon surprenante. Au lieu d'annuler ses vacances, elle décide de rester. Elle ne semble pas se rendre réellement compte de la tragédie qui la frappe et se rend dans tous les lieux où ils devaient se rendre avec Roland. 
Une rencontre improbable va peu à peu la ramener à la réalité. 

Une bande dessinée très surprenante!
Le début est très... déroutant, la réaction de Fabienne tout autant. Dans cette bande dessinée, il y a beaucoup de silences. Nécessité pour comprendre ce qui se passe et cheminer avec Fabienne. Lorsque son chemin croise celui de cet homme très particulier, Fabienne ne sait pas trop comment réagir. Il apporte de l'imprévu, elle se laisse guidée, se braquant sans trop non plus. Un marginal, une femme qui porte le deuil et la vie qui continue malgré l'absence, le commencement du deuil, l'incongruité de la situation.
J'ai été désarçonnée par cette lecture, je ne m'attendais pas du tout à ça et j'ai bien aimé dont les illustrations , le texte et les silences se mariaient. Les couleurs sont vivantes, à la fois douces et lumineuses et les mots ne sont pas brutaux, nous sommes dans un ailleurs qui dit les choses sans trop en faire, c'est bien vu!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire