jeudi 3 mai 2018

Big bones de Laura Dockrill

Date de parution : 12/04/2018
Éditeur : Robert Laffont
Collection : R
ISBN : 978-2-221-21708-5
EAN : 9782221217085
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 495 pages
Poids : 0.479 Kg
Dimensions : 13,6 cm × 21,6 cm × 3,4 cm
Prix: 18.90€

Note: 13/20

Présentation de l'éditeur:


Salut, moi, c'est Bluebelle, alias BB, alias Big Bones, rapport à mes " gros os ". J'ai seize ans, je suis une gourmande, et je ne m'en cache pas. En même temps, ce serait un peu difficile à dissimuler, vu mes rondeurs... Seul souci, après une crise d'asthme, maman m'a emmenée chez un médecin qui m'a OBLIGÉE à tenir un journal de ce que je mange. Sauf que moi, je m'aime comme je suis, et je n'ai aucune envie de guérir puisque je ne suis pas malade ! Bourré d'humour et d'amour, Big Bones est un délicieux pied-de-nez à la grossophobie. A consommer sans modération !

Bluebelle est une adolescente en surpoids. Elle le sait et ce n'est pas un problème pour elle, plutôt pour le reste du monde. Lors d'un rendez-vous avec une infirmière, celle l'oblige à écrire un journal alimentaire: Bluebelle ou Big Bones, BB, comme on la surnomme, accepte de se plier à cette exigence à la condition de ne pas retourner au lycée où elle ne se sent plus à sa place. Sa mère au début réticente, donne son accord en ajoutant que sa fille doit s'inscrire à la salle de sport...
BB va donc parler nourriture. En énumérant chaque plat qu'elle prépare, qu'elle adore, qu'elle déteste, elle livre également des anecdotes sur sa vie. La relation plus que tendue entre ses parents qui passent leur temps à se disputer, se séparer, se réconcilier, se re-séparer; sa relation avec sa sœur, sportive accomplie et très mince, son travail, ses collègues, tout y passe. Si au départ ce journal était une vraie contrainte, très vite, cela se révèle être une vraie psychothérapie, mettant à jour des choses plus ou moins avouables. Bluebelle semble plus complexe qu'il n'y paraît....

J'ai aimé ce roman, passé un bon moment de lecture mais je ne peux pas dire que je l'ai trouvé exceptionnel ou que ce soit un coup de cœur.  J'ai détesté deux épisodes évoqués par l'héroïne, je les ai trouvé très limites voire vulgaires et ils n'apportent rien au livre. Ce que j'ai aimé en revanche c'est que cette jeune fille se cherche et qu'elle ait du mal à se trouver. Elle est en train de grandir et parfois est très maladroite pour se construire. Elle est parfois agaçante mais, au final, elle n'est pas si méchante. La nourriture révèle chez elle soit de vraies douleurs, soit au contraire de vrais bonheurs. 
Une lecture sympathique, qui comporte quelques longueurs et quelques imperfections, mais qui se lit bien quand même.

1 commentaire: